BCF BIM Collaboration Format annotation dans un modèle BIM

Le Format de fichier BCF (Format de Collaboration BIM) permet de faire un commentaire sur des éléments d'un modèle BIM et partager cette annotation avec différents acteurs du projet de construction, sans avoir à faire l'échange de la totalité du modèle.

problèmes BCF BIM Collaboration Format

Création d’un fichier .bcfzip à partir de l’onglet « problèmes » du logiciel BIMcollab ZOOM (présence à l’écran d’une boite de coupe autour du problème : conflit entre une poutre et un réseau CVC).

Tout comme l’IFC, le format de collaboration BIM est un standard openbim, il contribue donc à l’interopérabilité des logiciels de Building Information Modeling. Cependant, il faut souligner qu’une norme ISO définit le schéma de l’Industry Foundation Classes (ISO 16739) ce qui n’est pas le cas pour le format de données BCF.

L’origine de ce format de données openbim

Ce sont les sociétés Solibri (groupe Nemetscheck) et Tekla (groupe Trimble maintenant), toutes deux membres de l’organisation Buildingsmart, qui sont à l’initiative de la conception de ce format de données. Le but était de créer un outil d’annotation de modèle, qui apporterait une communication plus fluide lors de l’application des processus BIM.

Cette initiative est un franc succès, puisque l’utilisation des fichiers BCF est maintenant au cœur des processus d’échange d’informations et résolutions des problèmes dans beaucoup de projets de construction utilisant la maquette numérique ; que cela soit en phase de conception, d’exécution et études de synthèse, ou même pendant les OPR (Opération Préalable à la Réception).

Pour exemple de cas où éditer un fichier avec le format de données BCF est très utile, nous pouvons citer : la communication et l’attribution d’un problème à une entreprise, membre de la cellule de synthèse. Cette entreprise aura la charge de résoudre celui-ci, par exemple : un conflit entre des éléments de son lot et des objets d’un autre lot qui ne peuvent être déplacés.

Que contient un fichier au format BCF ?

Ce format décrit une structure des données avec un regroupement de plusieurs fichiers : compressés pour former un unique fichier zip. Pour les versions 1.0 et 2.0, l’extension de fichier est « .bcfzip » ; à partir de la version 2.1, l’extension de fichier et simplement « .bcf ». Cependant, il s’agit bien d’un fichier zip, quelle que soit la version.

Les fichiers principaux sont écrits en utilisant le langage XML.

Les éléments contenus dans un fichier BCFzip sont les suivants :

Pour simplifier, le fichier contient une vue sur un endroit spécifique d’un modèle, qui s’accompagne d’un « post-it » contenant des informations alphanumériques. Par exemple, à l’occasion d’une analyse de maquette, transmise dans un fichier IFC, le responsable de la synthèse technique et architecturale ou du BIM Management pourrait faire une demande de modifications auprès de l’équipe de travail concernée.

Certains softwares de modélisation BIM peuvent directement éditer des fichiers BCF. C’est le cas, par exemple, du logiciel Archicad de chez Graphisoft ; tandis que d’autres solutions, telles que Revit Autodesk, nécessitent l’ajout d’une application à télécharger, dans le cas présent, sur : « Autodesk App Store » (cet ajout reste néanmoins gratuit et facile à réaliser).

Méthodes de gestion des problèmes dans un projet BIM

Nous distinguons deux types de systèmes pouvant influencer votre flux de travail pour l’échange d’annotations dans un projet.

Premièrement, il existe des environnements de données communs (EDC) qui intègrent directement une solution d'issue management.

Cette façon de faire est logique, dans le sens où elle respecte totalement le principe d’Environnement de Données Commun ; où l’EDC est le vecteur unique des informations portées par la maquette qui est votre base de données. Par conséquent, de plus en plus de plateformes collaboratives offrent une solution d’issue management intégrée. Par ailleurs, concernant le flux de travail, l’idéal est d’avoir un plugin permettant de connecter directement les outils BIM au SAAS servant d’EDC (Service As A Software : ne nécessite pas l’installation du sofware sur votre ordinateur, celui-ci étant dans le cloud). Par exemple, les plateformes BIMSYNC ou AXEOBIM offrent ce type de plugin pour connecter Revit à leur solution et ainsi éditer et exporter automatiquement un fichier au format BCF dans l’environnement de données commun. Toutefois, si ce plugin n’existe pas, il reste toujours la possibilité d’éditer manuellement un fichier, puis l’importer dans l’EDC. Enfin, il peut être possible de créer des annotations : directement à partir de la plateforme EDC en utilisant une visionneuse intégrée.

Deuxièmement, nous pouvons utiliser un outil SAAS spécifiquement dédié à l'issue management.

L’un des avantages de ce type de solution est qu’elles proposent un plugin de connexion à la plateforme d’issue management pour un très grand nombre de softwares BIM. Ainsi, pour se connecter à la plateforme BIMcollab cloud, il existe des plugins appelés : « BCF Manager » pour Revit et Navisworks, Solibri office (anciennement « Solibri Model Checker »), Archicad, Tekla structure, SimpleBIM, Bexel, etc. De plus, avec un tel outil : la gestion des problèmes devient beaucoup plus simple, notamment grâce à un tableau de bord clair et précis, spécifiquement dédié à l’issue management.

Cependant, la distinction entre ces deux types de solutions tend à grandement diminuer.

En effet, tout comme de plus en plus de plateformes collaboratives (EDC), offrent une solution de BCF management ; les solutions spécialisées en Issue Management intègrent, elles aussi, toujours plus de fonctionnalités proches de ce que requiert la gestion des informations avec un environnement de données commun selon la norme ISO 19650. Par ailleurs, nous pouvons souligner qu’un outil SAAS comme BIMcollab cloud prévoit une connexion facile aux environnements de données communs : Autodesk BIM 360 et Trimble Connect, ce qui permet d’obtenir un EDC ayant un système d’issue management particulièrement performant.

Chez BIMSY, nous utilisons le logiciel BIMcollab ZOOM. Ce dernier est un outil d’analyse des maquettes numériques au format IFC. BIMcollab ZOOM permet notamment la détection des conflits et doublons, puis d’éditer les problèmes rencontrés avec vue sur les éléments et un commentaire. Enfin, en connectant ZOOM à BIMcollab Cloud : il devient très facile de partager et gérer les annotations.