AMO BIM : assistance à maîtrise d'ouvrage pour votre démarche BIM

Avec sa mission d'AMO BIM, BIMSY aide les MOA publiques ou privées, à prendre les meilleures décisions stratégiques et opérationnelles, en matière de gestion de l'information pour leurs bâtiments et infrastructures.

Une assistance à maîtrise d’ouvrage se désigne régulièrement par les acronymes : « AMOA » ou plus simplement « AMO ». Une assistance à maîtrise d’ouvrage spécifiquement dédiée au BIM se nomme : « AMO BIM ».

AMO, son Rôle et ses responsabilités :

Une AMO, dans le secteur du bâtiment, conseille et accompagne dans ses prises de décisions la MOA sur un ou plusieurs sujets spécifiques. Pour l’assistance à maîtrise d’ouvrage publique, nous vous invitons à prendre connaissance de l’Article L. 2422-2 du Code de la commande publique. Ainsi donc, une AMO apporte son expertise sur la faisabilité puis la programmation d’un projet de construction. De plus, elle pourra également assister son client dans le cadre des consultations et appels d’offres

les missions d'un AMO-BIM (assistance à maîtrise d ouvrage bim

Attention cependant, si une AMO va au-delà de ce rôle en participant, par exemple : à la surveillance ou même à la réception des travaux, celle-ci sera assimilée à une fonction de :  « constructeur » au sens de l’article 1792-1 du Code civil, ayant passé en réalité un contrat de louage d’ouvrage avec le MOA. Par conséquent, l’AMO s’exposera, à ce titre, à la mise en jeu éventuelle de sa responsabilité décennale. Ainsi, le Conseil d’État s’est prononcé en ce sens dans un arrêt du 9 mars 2018 (n°406205) dans lequel il prend soin de relever, pour arriver à cette disqualification du contrat initial d’AMO en locateur d’ouvrage, que l’article 3 de ce contrat confiait à l’assistant une « mission de direction de l’exécution des travaux et d’assistance aux opérations de réception ».

Si une AMO a un rôle, même minime, de conseil et de contrôle technique inclus dans son contrat, dans le cadre des OPR par exemple ; alors celle-ci doit impérativement souscrire une assurance de responsabilité civile décennale !

Qu'en est-il, concernant plus précisément la mission d'assistance à maîtrise d'ouvrage BIM ?

Le domaine d'expertise et de conseil d'une AMO BIM est, par définition, uniquement le Building Information Management.

Une AMO BIM se doit de vérifier que toutes les informations, nécessaires aux objectifs BIM du maître d’ouvrage, sont bien présentes et organisées de manière cohérente dans la maquette numérique. Celle-ci n’est cependant pas prescriptrice de ces informations. Par conséquent, elle ne contribue pas à la conception technique et architecturale des bâtiments, ni à leur réalisation. C’est pourquoi une AMO BIM (ou même l’ATMO-BIM, dont nous verrons les fonctions plus en avant dans cette page) ne peut être considérée comme un constructeur et son contrat ne peut être assimilé à un contrat de louage d’ouvrage. Il se comprend donc, comme un contrat de prestation de services. 

Pour conclure, une AMO BIM a donc "une obligation de moyens" :

Celle-ci doit fournir le meilleur de ses ressources et connaissances pour remplir ses missions.

UnE AMO BIM aide au déploiement du Building Information Management au sein de votre organisation.

Le BIM offre de nombreuses possibilités d’utilisation. Par conséquent, afin de ne pas se perdre dans le potentiel qu’offre cette nouvelle méthode de gestion et production de l’information, il est nécessaire d’établir une stratégie pour la mise en place d’une démarche BIM à l’échelle de votre organisation et éventuellement selon chaque étape du cycle de vie des bâtiments et infrastructure. Dans ce but, une AMO BIM vous accompagne dans la rédaction de deux documents : un schéma directeur et une charte BIM. Ces deux documents n’ont pas vocation à devenir contractuels. En outre, il est possible d’inclure le schéma directeur en tant que première partie de la charte BIM, ceci afin d’obtenir un seul document .

Il arrive régulièrement, que la charte BIM soit formalisée, après le retour d’un ou deux projets pilotes. Néanmoins, il est important pour un maître d’ouvrage d’avoir déjà des objectifs clairs pour son premier projet en BIM. 

Un schéma directeur pour la démarche BIM de votre organisation :

Celui-ci a pour but de formaliser la politique générale de votre organisation (entreprise, collectivité…) concernant le BIM et notamment préciser : 

Par exemple :

  • Le BIM va éventuellement, amener le département « projets » à travailler en plus étroite collaboration avec les personnes responsables du Facility Management ou Property Management…
  • Qui sera responsable de la mise à jour des maquettes numériques GEM ? (GEM : Gestion Exploitation Maintenance)

Un schéma directeur donne une vision « macro » de la démarche BIM, mais très spécifique à chaque organisation. De plus, ce sont les plus hautes instances de l’organisation qui valident ce plan, par exemple : le comité exécutif de l’entreprise. 

Lors de la rédaction de ce schéma directeur, un AMO BIM vous conseillera sur le choix des objectifs à atteindre. D’autre part, celui-ci pourra réaliser des audits ou rapports.

La rédaction d’une charte BIM vous permet de définir très concrètement vos besoins à l'échelle de votre organisation :

La charte BIM a donc pour but d’installer une cohérence opérationnelle entre les projets. Par conséquent, cette dernière sera la base commune des différents cahiers des charges BIM. En conclusion, tout élément que votre organisation mettra de façon récurrente dans les cahiers des charges pourra être inclus dans la charte.

Les "usages BIM" permettent de formaliser techniquement les objectifs stratégiques d'une MOA.

Afin d’avoir une validation à la fois stratégique et technique de la démarche, nous déclinons les objectifs en deux parties : d’abord une première partie qui est sujet stratégique et que le comité de direction valide ; puis une deuxième partie qui traite de la formalisation technique des objectifs, nous parlons « d’usages BIM ». Enfin, un service technique de l’organisation validera ces usages. 

valorisation du BIM pour une maîtrise d'ouvrage, cadre de référence BIM for Value

Lors de nos missions d’AMO BIM et afin d’établir une liste d’usages, à partir des d’objectifs de la MOA, nous utilisons régulièrement le cadre de référence « BIM for value »

Pour conclure, une charte BIM doit en priorité :

La mission d'AMO BIM pour un projet de construction ou réhabilitation.

Nous nous intéressons ici, aux rôles d’un AMO BIM pendant les différentes phases d’un projet de construction : de la programmation, jusqu’à la livraison du bâtiment et l’élaboration d’un DOE numérique. Cependant, des usages BIM sont applicable à chaque étape du cycle de vie d’un ouvrage. Ainsi, le Building Information Management est également très utile après la réalisation des travaux : pour la gestion de patrimoine, l’exploitation de l’actif ou encore la maintenance des équipements ;  nous parlons « d’usages et processus BIM-GEM » dans ce cas.

Une AMO BIM aide au montage de l'opération.

Lors du montage d’opération, une AMO BIM prescrira les informations et les ressources que le MOA devra transmettre au cours de la procédure d’appel d’offres ou après la désignation. Ainsi, une AMO BIM pourra (en collaboration avec le responsable de l’opération) décrire les livrables nécessaires lors du relevé de l’existant.

Ces livrables peuvent être par exemple :

Il est courant maintenant de faire des relevés d’existant à l’aide de scanner laser 3D. Le scanner génère donc un nuage de points. Par la suite, un BIM modeleur importe celui-ci dans un logiciel tel que Archicad ou Revit. Ainsi, cela permet d’obtenir un modèle BIM précis de la construction existante. Enfin, lors d’un relevé d’existant, les sujets du géoréférencement et point de référence choisi sont particulièrement importants pour la suite des processus.

La rédaction du cahier des charges BIM :

Cette rédaction est une étape très importante dans un projet BIM. En effet, un cahier des charges BIM établit la totalité des exigences de la MOA concernant la réalisation de la maquette numérique et la gestion des données (pour un projet spécifique). Par ailleurs, plus il y a un objectif d’exploitation important pour une organisation, plus la charte constituera une part conséquente de chaque cahier des charges BIM !

Ainsi, un cahier des charges BIM possède une double utilité :

Quels sont les éléments principaux à inclure dans ce document contractuel ?

Une MOA doit éviter, par un manque de précision dans son cahier des charges, d’obtenir des propositions de prestation très disparates et donc difficilement comparables. Par ailleurs, tout élément du projet que le cahier des charges BIM ne formalise pas laisse un libre choix au BIM Manager par la suite dans la rédaction de la convention BIM. Cela n’a rien de fâcheux en soi, néanmoins il faut en être conscient !

Contenu du cahier des charges BIM sous un angle juridique :

 Il est très important que les points cités ci-dessus (y compris et surtout les Tableaux de Niveaux de Développement) constituent un ensemble de critères objectifs afin de pouvoir justifier du refus d’un livrable BIM. Cette idée est selon nous, la clef pour un suivi de projet BIM facilité et finalement sa réussite ! De plus, ce contrat doit régler les sujets suivants : 

En collaboration avec l’Architecte, l’Économiste de la construction, les BET et les Entreprises, le BIM Manager rédigera la convention BIM essentiellement comme une réponse au cahier des charges.

Une AMO BIM assiste la maîtrise d'ouvrage dans le choix des prestataires.

Elle analyse les candidatures selon deux critères :

Une AMO BIM peut éventuellement être responsable de la gestion d’une plateforme collaborative BIM (CDE) : dès la phase de programmation et avant l’appel d’offres (la norme ISO 19650 recommande cette façon de faire).

Quand l'AMO BIM devient ATMO-BIM 

Lors de la construction ou la réhabilitation d’un bâtiment, nous devons pouvoir vérifier (de la façon la plus objective possible) la conformité des prestations fournies par l’équipe de maîtrise d’œuvre et les entreprises de construction, selon un cahier des charges précis. Ainsi, pour contrôler les prestations qu’elle paye, la maîtrise d’ouvrage peut se faire accompagner par une AMO BIM. On appelle plus précisément cette mission : « ATMO BIM » pour « Assistance Technique à Maîtrise d’Ouvrage BIM ». Une ATMO BIM peut intervenir du début du projet, jusqu’à la réception de l’ouvrage et la livraison d’un DOE numérique (ou même d’une maquette numérique GEM). 

L'ATMO-BIM pendant les études de conception :

Celle-ci vérifie la qualité de la modélisation BIM, d’un point de vue géométrique. De plus, elle vérifie également la présence et la bonne organisation de toutes les données alphanumériques selon les prescriptions du cahier des charges. 

Pendant la réalisation des travaux :

Elle contrôle toujours la qualité des maquettes numériques. En outre, une ATMO BIM doit porter une attention particulière sur la mise à jour des données : au fur et à mesure de l’arrivée des composants sur le chantier et de leur mise en œuvre.

Si nous laissons « courir » un trop grand décalage entre la maquette BIM et la réalité du chantier, nous risquons de ne plus pouvoir le rattraper.

Réception du DOE numérique : 

Il est particulièrement important que ses informations soient justes, complètes et bien organisées. En effet, des erreurs dans la maquette numérique rendue au DOE, peuvent par la suite, avoir des répercussions importantes sur la gestion de patrimoine, l’exploitation-maintenance du bâtiment.

Éventuellement, une première maquette numérique BIM-GEM :

Pour une MOA, la fin d’une démarche BIM projet ne se concrétise généralement pas par un « DOE numérique », mais plutôt par la réalisation de la maquette numérique BIM-GEM (la norme ISO 19650 parle d’AIM pour « Asset Information Model »). Une maquette BIM-GEM est très souvent allégée en données par rapport au DOE numérique. Ainsi, pour la réalisation de cette maquette, l’AMO BIM donne des consignes « d’allègement » du DOE numérique et de « mappage » (restructuration spécifique de la base de données).

Un AMO BIM donnera ses consignes en fonction :

Une MOA doit toujours déterminer au plus tôt dans sa démarche BIM pour quel(s) logiciel(s) GEM sa base de données doit fonctionner !

Évidemment, le rôle d’un AMO BIM varie selon chaque mission. Vous trouverez plus de précisions sur son rôle au cours d’un projet de construction, dans notre page dédiée à la deuxième partie de la norme ISO-19650.

BIMSY assure la mission d'AMO BIM dans toute la France.

Nous assistons également les maîtres d’oeuvre dans le cadre de notre prestation de BIM management. N’hésitez pas à nous contacter pour toute question, nous vous répondrons avec plaisir !